Jean-Guy Nadeau (1931-2016)

Études classiques au Petit Séminaire de Rimouski (1942-1950); études théologiques au Grand Séminaire de Rimouski (1950-1954); études à l’Université Laval de Québec (1956-1958) où il obtient une licence ès lettres; études à la Sorbonne de Paris (1959-1960) pour l’obtention d’un diplôme d’études supérieures en lettres et, en 1962-1963, études et recherches en vue d’un doctorat ès lettres (scolarité). 

Jean-Guy Nadeau œuvre au Séminaire de Rimouski de 1954 à 1967. Il y est régent et professeur (1954-1956) et, au retour des études (1956-1958, 1959-1960), professeur de littérature (1958-1959, 1960-1962); il est aussi chargé de cours à la Faculté des lettres de l’Université Laval. Au retour de son stage à la Sorbonne (1962-1963), il est nommé directeur des études et professeur au Séminaire (1963-1965) tout en continuant à enseigner à la Faculté des lettres de l’Université Laval. Il devient premier directeur général de la Commission scolaire régionale du Bas-Saint-Laurent (1965-1967), puis premier directeur général du Cégep de Rimouski (1967-1970); il est alors membre du conseil général et du conseil exécutif de la Fédération des cégeps du Québec (1968-1970). Professeur au Centre d’études universitaires (1970-1973), puis de l’Université du Québec à Rimouski (1973-1983), il y est directeur du module des lettres (1970-1972), membre du conseil des études de l’Université du Québec (1971-1974), membre du Conseil supérieur de l’éducation du Québec (1971-1979), membre de la commission des études du Centre d’études universitaires du Nord-Ouest québécois (1972-1976), président du Comité d’étude sur l’enseignement collégial au Québec (1972-1976) qui produit le Rapport Nadeau; directeur du département des lettres et sciences humaines (1974-1975); président de la Commission de l’éducation des adultes du Conseil supérieur de l’éducation du Québec (1977-1978), directeur du programme de maîtrise en études littéraires (1982-1983). Pendant ces années, il est vicaire dominical à la cathédrale de Rimouski (1973-1983). Jean-Guy Nadeau est nommé vicaire général au service du presbyterium du diocèse de Rimouski (1983-1991), aumônier de la maison provinciale des Filles de Jésus (1988-1991), président de la corporation de L’Œuvre Langevin (1987-1992), puis curé de la cathédrale de Rimouski (1992-1997). Après une année de repos à sa résidence du quartier Sacré-Cœur à Rimouski (1997-1998), il devient responsable du Comité diocésain du diaconat permanent (1998-2001), membre de l’équipe d’animation pastorale de la maison mère des Sœurs de Notre-Dame du Saint-Rosaire à Rimouski (1998-2006) et avocat au Tribunal ecclésiastique de Québec pour les causes du diocèse de Rimouski (2005-2015). Il avait établi sa résidence à l’archevêché de Rimouski en 2003.

Jean-Guy Nadeau a reçu le prix du gouvernement français à l’Université Laval (1958), la bourse de la Société Royale du Canada (1959), la bourse du Conseil des arts du Canada (1962) et la bourse de la province de Québec (1962). À ce grand bâtisseur du système d’éducation au Bas-Saint-Laurent et au Québec, l’Université du Québec, sous l’égide de l’UQAR, a décerné un doctorat honoris causa en 2014.

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *