Clôture des fêtes

Vendredi 6 juin 2014

Ce soir là, plus de 400 personnes ont envahi la salle Georges-Beaulieu pour un concert-hommage à deux grands musiciens de l’âge d’or du Séminaire, les abbés Antoine Perrault et Charles Morin. L’ensemble Antoine-Perreault, dirigé par Renaud Bouillon, auquel se sont joints, en deuxième partie, une dizaine de cordistes (violons, violoncelles, contrebasse) nous a offert une très belle prestation. Le tout a débuté par la présentation d’un court-métrage réalisé par Jacques Dionne à partir d’une entrevue réalisée en compagnie de MM. Yves-Marie Dionne et Fernand Dionne, deux anciens du Séminaire. Le vidéo de Monsieur Dionne, d’une durée d’environ 10 minutes, est disponible sur YouTube en cliquant sur le lien précédent. Suivit un premier hommage à Charles Morin, rédigé par MM. Nive Voisine et Noël Bélanger, lu par Richard Joubert, qui trace un portrait assez fidèle de l’homme, prêtre et professeur-éducateur au Séminaire durant plus de 40 ans.

M. Daniel Desrosiers nous a ensuite présenté le programme musical de la première partie, rappelant le répertoire de l’Harmonie Sainte-Cécile qu’a dirigée l’abbé Charles Morin. Pour clore cette première partie, une jeune virtuose clarinettiste invitée, professeure au Conservatoire de musique de Rimouski, a ébloui l’auditoire avec une Gypsy Tunes fort bien exécutée.

C’est par un hommage à Antoine Perrault que s’ouvrit la deuxième partie du programme de la soirée. De nouveau, Richard Joubert s’est fait le porte-parole de la communauté des anciens du Séminaire, des proches de M. Perrault et de tous ses admirateurs et admiratrices, pour nous transmettre un très beau texte de M. Paul-Émile Vignola, empreint de nostalgie et teinté d’un brin d’humour qui caractérisait si bien la personnalité de l’abbé Perrault. Ce texte ne pouvait qu’apporter un éclairage supplémentaire à la projection d’images du vidéo présenté en ouverture. Au programme de la soirée : Marche pontificale de Charles Gounod, In a Monastery Garden par A. Ketelbey, Sur un marché persan par A. Ketelbey, Le jour le plus long par Antoine Perrault, La valse de l’Abbé par Antoine Perrault, Summertime par G. Gershwin, Exodus par Ernest Gold et Pat Boone. Le tout a pris fin avec le clin d’oeil à Gilles Vigneault dans des extraits de la suite Avec les mots du Dimanche, une composition de Rochon et Bibeau.

Samedi 7 juin 2014

Journée de retrouvailles pour tous les anciens du Séminaire et ses écoles. En effet, plusieurs cohortes d’anciens s’étaient donnés rendez-vous au Cégep pour revisiter quelques lieux privilégiés durant leur séjour au Séminaire : ceux du 91e, du 92e, du 94e, du 97e et du 101e cours ont arpenté les corridors du Cégep, qui pour suivre le parcours patrimonial préparé par Kurt Vignola, un historien du Cégep, qui pour escalader les trois étages de l’ancienne chapelle transformée en bibliothèque Gilles-Vigneault, qui pour comparer le confort des nouveaux fauteuils de la salle Georges-Beaulieu à celui de l’ancienne salle académique. De nombreux anciens des écoles d’Agriculture, de Commerce et de l’Institut de Technologie ont aussi organisé des retrouvailles au cours de cette journée.

Au-delà de ces rencontres amicales au Cégep, devaient se dérouler deux autres activités en fin d’après-midi : une réception civique à l’Hôtel de Ville, en présence du maire Éric Forest qui tenait à officialiser dans son Livre d’Or les célébrations du 150e du Séminaire. Pour répondre à une invitation si attentionnée, de très nombreux anciens ont accompagné le Président d’honneur, Michel Ringuet, pour entendre l’allocution de bienvenue ainsi que les mots de remerciements et sabrer le champagne.

Aussi réconfortantes que furent ces deux premières activités, celle qui devait s’avérer le « clou » de la journée fut le souper-conférence à l’Hôtel-Rimouski en présence du conférencier Alban D’Amours. Quelques dignitaires et invités spéciaux ont pris place autour de la table d’honneur : Mgr Pierre-André Fournier, M. le maire Éric Forest et sa conjointe, M. Michel Roussy, vice-président régional du Mouvement Desjardins, M. Alban D’Amours et sa conjointe, M. Michel Ringuet et sa conjointe. Quelque trois cents convives, anciens du Séminaire et des écoles, ont fait acte de présence. Outre les anciens du Séminaire, la plupart des écoles étaient bien représentées particulièrement celles d’Agriculture et de Commerce qui ont réuni chacune une cinquantaine d’anciens. De leurs propres dires, ces retrouvailles ont été fort appréciées !

Dimanche 8 juin 2014

Messe d’Action de grâce à la cathédrale, présidée par Mgr Pierre-André Fournier, devant une assemblée de plus de 600 fidèles, pour rendre grâce, en ce jour de la Pentecôte, de l’action bienfaitrice du Séminaire et ses écoles depuis sa fondation il y a 150 ans. Aussi pour souligner l’apport de tous les bénévoles qui ont contribué au succès de ces fêtes au cours de la dernière année et les en remercier. En effet, nombreux sont ceux et celles qui ont généreusement donné de leur temps et prêté leurs talents pour faire de ces fêtes du 150e un franc succès.

Rien n’a été ménagé pour ce dernier événement constituant l’apothéose de tous les rassemblements et les activités au programme. Les membres du comité chargé de la planification de cette messe, Josée April, Gilbert Jean, André Daris, Laval Gauvin et Jacques Dionne, avaient bâti un programme liturgique et musical très représentatif des plus belles heures des cérémonies religieuses à la cathédrale et au Séminaire, tout en réservant une place de choix à deux anciens du Séminaire qui ont contribué à enrichir ce répertoire musical : Paul-Émile Paré, directeur de chorale et compositeur, ainsi que Alain Gagnon, organiste-compositeur et professeur de musique à l’Université Laval, maintenant retraité, qui a composé Golgotha, une pièce de Communion pour orgue; pour l’occasion, cette oeuvre fut créée par l’organiste Josée April en ce dimanche du 8 juin à la cathédrale de Rimouski. En plus de la participation du choeur de la cathédrale, dirigé par Gilbert Jean, et de l’organiste Josée April, soulignons également celle de trois jeunes musiciens invités du Conservatoire de Musique de Rimouski, dont Mélanie Bourassa, professeure au Conservatoire. M. Richard Joubert, assisté de M. René Desrosiers, se sont partagé la tâche des lectures.